A la découverte du kendo

A la découverte du kendo

Ce soir, c’est une première pour moi : je vais essayer le kendo.
Des années que j’en entends parler autour de moi (genre, quoi ? Allez… 18 ans ? Une paille…) et c’est seulement maintenant que j’en ai envie… Comme quoi, tout arrive !

L’ambiance est super cool, ça rigole, ça s’interpelle, ils sont contents de se retrouver et ça se sent.
On nous demande de se mettre pieds nus en attendant que les plus expérimentés se mettent en tenue dans les vestiaires.

Parce que oui : le kendo se pratique pieds nus et franchement ? Bah, c’est très bizarre.
Surtout quand l’échauffement commence et qu’on se met tous à courir sur le parquet. Oublie le rebond confortable de tes baskets ultra-tendance et tous les repères sensoriels que tu connais… Une vraie nouvelle expérience et pourtant on n’en est qu’au début.

Quelques mouvements pour se chauffer les articulations et la leçon démarre.
Bon… On est tout de suite mis dans le bain : au kendo, y a du vocabulaire !
Et tout en japonais en plus.
Forcément, j’ai pas tout retenu mais il paraît que ça va venir.

Incompréhension totale
Queskidi ?

On fait quelques exercices de base : glisse les pieds sur le parquet, ne lève pas les orteils, garde le dos bien droit, ton pied gauche reste toujours derrière le droit, avance, recule…
Ah… Mais c’est vachement technique en plus ?! (je ne sais pas ce que je m’imaginais en fait…).
Chacun prend un sabre et on associe les mouvements des pieds appris plus tôt avec les mouvements des bras.
En garde.
Attaque.
Frappe.
Et crie éventuellement, si t’en as envie, hein ? Parce que franchement, c’est pas évident…
Pour moi, c’est non, je me concentre trop sur ce fichu bras gauche qui ne veut pas se tendre comme il faut.

Vient le moment du cérémonial.
Je vais l’appeler comme ça pour le moment, je ne connais pas son vrai nom et de toute façon, on y reviendra plus tard.
Alors, là, clairement, c’est un moment hors du temps, un instant suspendu, un truc zen :
Tout le monde est agenouillé en rang d’oignons et par ordre de grade face au prof. L’ordre a son importante, on y reviendra aussi, ça risque de te faire bien rire !
On se recueille et on se prosterne.
Ceux qui ont des armures les mettent et les combats commencent. C’est là que je comprends vaguement dans quoi je me suis embarquée… Un vrai truc de ouf !

Un combat comme dans Games of Thrones
meuh non, j’rigole !

Histoire de ménager le suspens, je n’en dirai pas plus pour aujourd’hui.
Si toi aussi, tu veux découvrir un nouveau monde, je t’invite à nous rejoindre… Plus on est de fous, plus on rit…

Cet article a 5 commentaires

  1. Tu n’oublieras pas de parler de la 3ème mi-temps aussi

    1. Chut… faut pas le dire tout de suite… LOL

  2. ENORME !!! Et tellement vrai !!
    C’est le monde enchanteur du kendo, et en plus, y a des cookies ( et aussi un peu de b****)…

  3. Pas mal résumé. Nous verrons ce soir si tu as tout retenu !!

  4. Bravo pour ce résumé de la pratique du Kendo. Cela donne envie.
    Seb, tu viens quand ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu